Le blog

Un petit point

Un mois sans aucune entrée dans ce blog ! Mais que s’est-il passé ? rien de grave messieurs, dames ! J’avais juste besoin de faire le point sur ce que je souhaitais faire … ici et ailleurs.

J’ai débuté l’année en me fixant quelques objectifs comme celui d’écrire une nouvelle par mois. Pour le moment, ça tient à peu près. Si je n’ai pas eu de difficultés à rédiger  » Un point sur la ligne » au mois de janvier, j’ai ferraillé dur sur la seconde  » Les portes « . Pourtant cela avait bien démarré, l’écriture était fluide, le personnage principal s’était mis à exister assez facilement et je roulais en mode tranquille sur l’intrigue. Sauf que … Sauf que je ne suis tout simplement pas parvenu à trouver une fin pour la nouvelle. J’en ai trouvé trois mais je n’ai pas réussi à déterminer laquelle était la plus pertinente. j’ai décidé donc de la laisser en l’état, convaincu que le problème était niché tout simplement dans le sac de nœuds qu’était devenu mon intrigue au fil de l’improvisation. Je ne sais pas si j’y rejetterai un œil. En tous cas, cela me servira de leçon. l’impro, c’est fun mais pas toujours probant. Pour celle de ce mois-ci, si j’ai pas mal d’éléments en tête, je n’ai pas encore eu le loisir d’en écrire un mot. Le temps file et il faudrait que je m’y mette.

Si j’ai décidé de faire un petit break sur le blog, c’était afin de pouvoir me poser les bonnes questions. Pourquoi écrire ? Suis-je disposé à m’autoriser le temps d’écrire ? Pourquoi ce blog ? A qui s’adresse-t-il ? Est ce que cela a un intérêt ? Des interrogations classiques mais qui méritaient que je m’y attarde un tant soit peu.

Pourquoi écrire ? Parce que j’aime ça tout simplement. Parce que cela fait des années que j’écris en dilettante et qu’il serait temps que je me décide.

Suis-je disposé à m’autoriser le temps d’écrire ? C’est parce que j’ai un boulot plutôt accaparant que je me la pose, cette question. Ma recherche de sens me pousse à trancher. Les inutiles et fastidieux rapports que je rédige dans ma vie professionnelle me donnent de tels nœuds aux cerveau que je n’en peux plus. C’est devenu tellement kafkaïen que je me sens obligé d’en rire si je ne veux pas sombrer dans la déprime la plus absolue. Dont acte. Oui je m’autorise ce temps et j’espère, dans le futur, me libérer de ces contraintes absurdes.

Pourquoi ce blog ? Au départ, je souhaitais juste créer une vitrine égocentrique à mes réflexions ( c’est toujours un peu le cas, surtout avec ce type d’articles, mais je me soigne ) et les partager. Aujourd’hui, je l’envisage comme un parallèle à l’écriture. Faire partager mes expériences et apporter ce que je peux dans ce domaine ( et d’autres ). J’écris au fur et à mesure de mes envies. Le blog est pour le moment en stade de démarrage et je suis ouvert à toute suggestion.

A qui s’adresse-t-il ? Eh bien, à vous, lecteur de ces lignes ! A vrai dire, je n’en sais rien pour le moment, c’est encore un peu prématuré. Nous verrons au fil du temps.

Cet article est volontairement court. Son objectif était de faire un point. Un petit point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *